Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:22

Kossowski-Lasserre.jpgAinsi que nous l'anticipions avec le résultat de l'élection présidentielle du mois dernier, le député-maire UMP sortant de Courbevoie reste en position de force.

Certes, aux précédentes élections législatives, en 2007, Jacques Kossowski l'emportait dès le premier tour avec plus de 56% des voix face à Jean-André Lasserre (18%) tandis que cette année il doit affronter au deuxième tour le même adversaire qui est remonté à 32%. Le ballotage lui est néanmoins extrêmement favorable, avec près de 47% dès le premier tour et un réservoir de voix plus important à droite chez les électeurs des candidats éliminés au premier tour.

Certes, Jacques Kossowki a bénéficié du redécoupage des circonscriptions électorales de 2010, qui a rattaché une partie du canton sud de Courbevoie, majoritairement socialiste, à la 6e circonscription des Hauts-de-Seine qui regroupe par ailleurs les communes de Puteaux et Neuilly-sur-Seine. Mais une simulation du rattachement des bureaux de vote concernés à la 3e circonscription des Hauts-de-Seine, où les votes pour la candidate PS se seraient portés sur Jean-André Lasserre et les votes des deux candidats Divers Droite se seraient portés sur Jacques Kossoswki, donne seulement un point de moins, exactement, à 45,77% à ce dernier, contre 33,3% au candidat du PS.

Le deuxième tour sera sans surprise. La tour Phare a entamé l'aura du député-maire, mais pas encore au point de faire l'emporter l'opposition.

Partager cet article

Repost 0
Published by vince vabohda - dans Les primaires de l'UMP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les dessous du quartier de la Défense
  • Les dessous du quartier de la Défense
  • : La Défense sans la tour Phare, l'EPADESA sans le Prince Jean, le pouvoir aux électeurs au suffrage direct.
  • Contact

Recherche