Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 10:04

Le-changement-c-est-mainten.jpgQu'il est amusant de voir naître une nouvelle polémique autour de l'éventuelle nomination d'un ´fils de´ à la direction générale de l'EPADESA. Cécile Duflot, Ministre du Logement et de l'Egalité des Territoires, envisagerait de remplacer Philippe Chaix, l'actuel DG nommé en 2008 par le président de la République Nicolas Sarkozy, par Amin Khiari à qui il est reproché de n'avoir que 35 ans, d'être le fils d'une sénatrice PS et d'avoir été remercié de la direction de la fac Pasqua pour cause de gabegie financière. Ce qui est amusant est le parallèle établi entre un étudiant de 22 ans n'ayant pas fini ses études et qui est promu par les amis et obligés de son père, et un diplômé qui a déjà une dizaine d'années d'expérience professionelle et qui est le fils d'une élue qui est de la même couleur politique que le gouvernement. Il est presque étonnant que personne n'ait soulevé que la Ministre et le prétendant sont issus de la même Grande Ecole et que des accusations de clanisme n'aient pas remplacé celle de népotisme.

Le sujet n'est pourtant pas celui-là. Le sujet révoltant qui devrait provoquer l'indignation est qu'une fois encore l'administration du territoire de La Défense n'est pas placée entre les mains d'élus choisis par les citoyens vivant sur ce territoire mais par un cénacle sans légitimité dont les choix n'ont rien à voir avec les intérêts des administrés. Quand La Défense reviendra-t-elle enfin dans le droit commun, c'est-à-dire un territoire administré par les communes, ou communautés de communes, qui l'occupent?

Quelle va d'ailleurs être la conséquence des élections municipales de 2014 sur la gouvernance du quartier d'affaires? La présidente du conseil d'administration de l'EPADESA, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, actuelle maire de Puteaux, ne s'est pas représentée aux dernières législatives et son candidat y est arrivé en troisième position dans sa ville, ce qui la fragilise pour les municipales de 2014. Et puis peut-être que le parquet de Nanterre finira par se réveiller d'ici 2014 pour lui demander d'où venaient et où sont partis ses quatre millions d'euros placés au Luxembourg. Le maire de Courbevoie, actuel 3e vice-président de l'EPADESA, ira quant à lui sur ses 74 printemps en 2014 ; des rumeurs avaient déjà couru avant les précédentes municipales sur la possibilité qu'il cède la place à un candidat plus jeune. Sans compter que l'éventuel démarrage du chantier de la tour Phare avant les municipales pourrait lui coûter cher en voix.

Les représentants à l'EPADESA des deux principales communes de La Défense pourraient donc bien se voir remplacés après 2014. Comme par ailleurs six administrateurs de l'établissement public sont nommés par le gouvernement, et que la nommination d'un nouveau DG est apparemment en bonne voie, il y a fort à parier que la couleur politique de l'EPADESA change en 2014. Mais comme le montre la nomination du DG, sous la présidence Hollande, le changement, c'est la continuité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les dessous du quartier de la Défense
  • Les dessous du quartier de la Défense
  • : La Défense sans la tour Phare, l'EPADESA sans le Prince Jean, le pouvoir aux électeurs au suffrage direct.
  • Contact

Recherche