Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 23:38

Praetorium venumDernier suivi d'actualité pour aujourd'hui, celui de la vente "forcée" de l'immeuble Praetorium. Le Crédit Foncier a depuis démenti les articles de presse affirmant qu'il avait contraint le promoteur Capital & Continental à céder immédiatement son immeuble. Il est vrai que la vente s'est réalisée rapidement après l'annonce de la mise en vente, et apparemment au prix annoncé (57 millions d'euros), ce qui n'a pas manqué de surprendre les acteurs du marché et donna des arguments à la banque pour soutenir que la vente s'est réalisée dans des conditions normales et non pas à un prix bradé.

L'acquéreur est la Caisse d'Assurance Vieilleisse des Pharmaciens, une mutuelle qui a pu financer l'acquisition sur ses fonds propres (les cotisations versées par les pharmaciens pendant vingt à trente ans en moyenne avant qu'ils ne prennent leur retraite et que la CAVP ne leur verse les premières prestations) plutôt que par emprunt. La pénurie actuelle de crédits limite en effet les acquéreurs au cercle restreint des acteurs économiques qui collectent de l'épargne. On peut s'interroger sur pourquoi la caisse n'a pas profité de cette situation pour faire baisser le prix de l'immeuble. On peut aussi s'interroger sur l'avenir des retraites des pharmaciens, dans la mesure où Praetorium, en l'absence de locataire, ne rapporte rien et même coûte en entretien. Mais nous vivons à une époque où les investisseurs sont prêts à acheter des obligations d'Etat à rendement négatif pour abriter leurs liquidités du risque de crédit pervasif sur les marchés aujourd'hui. Un immeuble inoccupé ne diffère pas fondamentalement de ce type d'investissements et permet même la diversification. Reste à savoir si la diversification du risque par un investissement immobilier sur La Défense est un choix pertinent.

La situation du marché immobilier à La Défense est résumée de manière complète par Bloomberg ici : des constructions chères car sur site complexe, nécessitant des loyers élevés pour obtenir un retour sur investissement, à une époque où les preneurs cherchent à réduire leurs coûts ; des preneurs qui sont revenus de la mode des hautes tours et privilégient les campus horizontaux, plus propices au travail en équipe ; une offre excédentaire de surfaces de bureaux qui va prochainement être engorgée par de nouvelles tours (D2, Air², Majunga). Pour une fois que ce n'est pas nous qui l'affirmons...

En attendant, les articles de presse de juin 2012, lors de la mise en vente, laissaient entrevoir que Praetorium puisse être loué par Samsung France qui en ferait son siège. L'annonce devait être faire dans un délai d'un mois. Trois mois plus tard, elle tarde encore. Il ne reste plus que trois mois à Capital & Continental pour espérer encaisser un complément sur le prix de vente si l'acquéreur trouve enfin un locataire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les dessous du quartier de la Défense
  • Les dessous du quartier de la Défense
  • : La Défense sans la tour Phare, l'EPADESA sans le Prince Jean, le pouvoir aux électeurs au suffrage direct.
  • Contact

Recherche