Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 09:56

tchat-vertical_01.jpgJeudi 20 octobre dernier, la ville de Courbevoie organisa sur son site Internet une conversation (un 'tchat') avec le maire, Jacques Kossowski, au sujet de la vie quotidienne du quartier du Faubourg de l'Arche. Ce qui apparaît de prime abord comme de la modernité et de l'ouverture, voire de la transparence, n'en est guère en réalité. Une telle opération de communication, à l'instar d'une interview télévisée, présente l'intérêt pour l'interrogé de connaître les questions à l'avance, voire de les sélectionner par le biais du modérateur. Rappelons d'ailleurs que ce tchat 'en direct' se déroula de 11h à midi tandis que le Faubourg de l'Arche, une ville-dortoir, est peuplé essentiellement d'étudiants et de cadres de 30 à 45 ans travaillant à La Défense ou dans l'Ouest parisien, et donc indisponibles sur cette tranche horaire en semaine.

Cette conversation en différé permit ainsi au modérateur de hiérarchiser les questions. Les trois quarts des questions posées à l'avance réprouvaient le projet de construction de la tour Phare. Certaines rappelaient les faits : ombre portée par le Phare, effet venturi, destruction du seul lien piéton entre le quartier et La Défense, quatre à cinq années de nuisances liées au chantier et au va-et-vient de dizaines de camions par jour, saturation des transports et aggravation du parking sauvage une fois la tour en service, etc... D'autres s'avéraient plus menaçantes et rappelaient que la gauche remporta les élections cantonnales de mars dernier dans ce quartier sans doute en rétorsion au soutien du maire au projet. Pourtant, les trois premières questions transmises au maire par le modérateur au cours du tchat ouvrirent le débat en douceur, évoquant des sujets plus anodins : installation d'un marché dans le quartier, nouvelles lignes de bus, suppression d'un terrain de foot remplacé par des jeux pour enfants en bas âge. Suivirent deux questions sur la tour Phare, puis seize questions sur d'autres sujets avant de revenir à une des nombreuses questions majoritairement posées sur la tour Phare! Au total, sur trente-cinq questions abordées lors du tchat, quatre concernèrent la tour Phare. Le rapport se révèle finalement inversé par rapport aux questions soumises en avance. On peut difficilement appeler cela de la censure, le sujet ayant été abordé, mais il s'agit assurément de caviardage et d'orientation du débat.

Evidemment, les quatre questions retenues sur le Phare ne furent pas parmi les plus polémiques. Et les réponses du maire brossèrent dans le sens du poil. Il concéda ainsi que tous les avantages de la construction du Phare iraient à la ville de Puteaux tandis que toutes les nuisances reviendraient à Courbevoie. Il feignit d'avoir protesté contre la limitation de l'enquête d'utilité publique à la seule commune de Puteaux et rejeta la responsabilité sur le Préfet, tandis que l'opposition rappelle dans un tract distribué cette semaine qu'il a simplement refusé d'appuyer les demandes citoyennes d'extension à Courbevoie de l'enquête publique. Il évoqua le recours gracieux qu'il effectua contre le permis de construire, mais oublia qu'il l'avait retiré de lui-même plutôt que de le mener à son terme. Son vote favorable au projet en tant que vice-président de l'EPAD, qui ouvrit la voie à l'octroi du permis de construire, fut totalement occulté.

Il focalisa enfin le sujet sur la passerelle piétonne reliant le Faubourg de l'Arche au parvis de La Défense et aux transports en commun, ce qui est adroit. La destruction de la passerelle représente aujourd'hui, avec le retrait (ou le déplacement) de la sculpture du pouce de César, la conséquence la plus visible, la plus tangible et la plus immédiate de la construction à venir du Phare, ainsi que le facteur qui nuira au public le plus large, c'est-à-dire non seulement aux résidents du Faubourg de l'Arche mais aussi aux nombreux salariés qui viennent quotidiennement y travailler (et donc à leurs employeurs...). La destruction de la passerelle est malheureusement loin d'être la seule conséquence ni la plus durable de la construction du Phare. Mais si le maire de Courbevoie obtenait gain de cause à son sujet, il pourrait mettre en avant la concession obtenue du promoteur et invoquer un compromis favorable au plus grand nombre pour enfin soutenir ouvertement ce projet qui asphyxira le quartier du Faubourg de l'Arche.

Félicitons en tout cas Jacques Kossowski et la mairie de Courbevoie pour leurs progrès dans l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication. #3615courbevoie

Partager cet article

Repost 0
Published by vince vabohda - dans Le Phare obscur
commenter cet article

commentaires

Guéronnet 28/10/2011 14:40



Bonjour, vous semblez très au courant sur le sujet "Tour Phare". N'hésitez pas à venir nous rejoindre dans le groupe de riverains du Faubourd de l'Arche qui agissent (recours contentieux en
cours). Vous pouvez nous retrouver sur le site : www.latourphare.e-monsite.com et www.associationvillage.fr


 



vince vabohda 28/10/2011 22:33



Les deux sites que vous mentionnez figurent parmi les liens permanents référencés à droite de cette page.



Présentation

  • : Les dessous du quartier de la Défense
  • Les dessous du quartier de la Défense
  • : La Défense sans la tour Phare, l'EPADESA sans le Prince Jean, le pouvoir aux électeurs au suffrage direct.
  • Contact

Recherche